mercredi 15 avril 2009

L'oecuménisme des saints et des martyrs

L'Eglise du premier millénaire est née du sang des martyrs. (…)

Au terme du deuxième millénaire, l'Eglise est devenue à nouveau une Eglise de martyrs.
Les persécutions à l'encontre des croyants, prêtres, religieux et laïcs, ont provoqué d'abondantes semailles de martyrs dans différentes parties du monde.

Le témoignage rendu au Christ jusqu'au sang est devenu un patrimoine commun aux catholiques, aux orthodoxes, aux anglicans et aux protestants, comme le notait déjà Paul VI (dans son homélie pour la canonisation des martyrs ougandais).
C'est un témoignage à ne pas oublier.

Souvent inconnus, ces martyrs sont comme des "soldats inconnus" de la grande cause de Dieu.
Les Eglises locales doivent faire leur possible pour ne pas laisser perdre la mémoire de ceux qui ont subi le martyre, en rassemblant à cette intention la documentation nécessaire. Et cela ne saurait manquer d'avoir un caractère œcuménique marqué.

L'œcuménisme des saints, des martyrs, est peut-être celui qui convainc le plus.
La voix de la communio sanctorum est plus forte que celle des fauteurs de division.

Jean Paul II

(Lettre apostolique pour le Jubilé de l'an 2000)

Posté par saintsdefrance à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]