JEAN de GAND

Gentilhomme, il devient moine dans l'abbaye de saint Claude puis se retire dans un ermitage du Jura.

Profondément attristé par l'état de la France durant la guerre de Cent Ans, Jean prie spécialement pour la réconciliation des rois de France et d'Angleterre.

Peu de temps avant sa mort, il prédit le départ prochain des Anglais du sol français.

  Compléments