GUILLAUME COURTET

             Fête le 28 septembre

Né à Sérignan (Hérault) dans une famille plutôt aisée, Guillaume perd sa mère à 12 ans.

Après  des études à Béziers et à Toulouse, il devient religieux dominicain au couvent d'Albi et retourne à Toulouse pour se préparer au sacerdoce.


Professeur de théologie, puis prieur du couvent d'Avignon, il est attiré par les missions d'Extrême-Orient.

Mais il doit attendre plusieurs années à Madrid, où il enseigne la théologie et devient le conseiller spirituel de la reine d'Espagne (Isabelle, fille de Henri IV).

Il s'embarque enfin pour les Philippines et arrive à Manille.

De là, il se rend clandestinement au Japon avec 5 compagnons (3 prêtres et deux laïcs).

Il est arrêté 2 mois après son arrivée et emprisonné pendant un an.

En 1637, il est conduit à Nagazaki où se déroule son procès. Refusant d'abjurer, Guillaume est torturé puis décapité.

Avant de mourir, devant l'étonnement des bourreaux qui se demandent pourquoi lui et ses compagnons sont venus au Japon en sachant la fin qui les attendaient, Guillaume conjure les assistants à dire aux juges qu'ils ne sont pas ennemis de la vie et que le but de leur voyage n'était pas d'y laisser la vie mais de prêcher l'Évangile de Jésus-Christ vrai Dieu.

Fait notable, la cause de Guillaume a été prise en mains par les habitants de Sérignan eux-mêmes.

Compléments