JEANNE DELANOUE
     Fête le 17 août

Née à Saumur, Jeanne est la dernière d'une famille de 12 enfants.

A la mort de son père, elle aide sa mère à tenir la petite mercerie qui les font vivre.

Par crainte du manque d'argent, elle travaille même les dimanches et jours fériés.
Elle s'arrange pour n'acheter son pain qu'au dernier moment, afin de pouvoir dire aux pauvres : « Je n'ai pas de pain ». Exhortée par une pieuse femme à se montrer plus généreuse, son cœur s'ouvre peu à peu à la misère des pauvres.

Elle distribue tous ses biens et se consacre totalement à eux.

Elle fonde la Congrégation de Sainte Anne de la Providence vouée au service des plus démunis.

Elle fonde aussi des hospices et des écoles.

Très mortifiée, mangeant et dormant peu, elle puise dans une prière fervente la force d'exercer une charité inlassable.

Remarque : Dès le 17 ème et surtout au 18 ème  et 19 èmesiècle, on assiste à l'éclosion d'une multitude d'ordres caritatifs et enseignants.

Compléments