BENOIT LABRE
     Fête le 16 avril

Né à Amette, dans le Pas de Calais, Benoît est l'aîné d'une famille de 15 enfants.

Homme de prière et de solitude, il fait  6 essais dans divers monastères et découvre enfin sa vocation : celle de priant et de pèlerin sur les routes d'Europe.

Pendant 13 ans, il parcourt plus de 20 000 kilomètres, ne mendiant jamais, mangeant seulement ce qu'on lui donne, passant de longues heures en adoration dans les églises et les sanctuaires marials, vêtu de haillons, son chapelet à la main.

Il meurt à Rome un mercredi saint, à 35 ans, dans le dénuement le plus total, ramassé évanoui sur les marches de l'église de la Madona Dei Monti.

Enseveli dans cette église à gauche du maître hôtel, Dieu permet plus de cent miracles par son intercession.

Il est béatifié en 1860 et canonisé en 1881.

Benoît est le patron des routards, des pèlerins, des réfugiés, de toutes les personnes « déplacées» et des célibataires.

Compléments