GUILLAUME REPIN

    Fête le 2 janvier

Né à Thouarcé, près d'Angers, de parents hôteliers, Guillaume devient curé de Martigné-Briand.

Il exerce son ministère avec zèle et grand dévouement.

Pendant la révolution, il devient le soutien et le porte-parole des prêtres d'Angers.

A 84 ans, il est condamné à être guillotiné à Angers.

En s'avançant vers l'échafaud, digne vieillard de haute stature au visage empreint de bonté, il fait l'admiration de tous les spectateurs par la joie et la sérénité qui se dégagent de sa personne.

Ses compagnons tués en haine de la foi et béatifiés avec lui sont au nombre de 98 : 12 prêtres, 3 religieuses, 4 hommes, 80 femmes ou jeunes filles, la plupart fusillées à Avrillé.

Compléments