MARTHE ROBIN


Née près de Châteauneuf de Galaure, Marthe est la 6ème  enfant d'une modeste famille de paysans.

A 18 ans, elle fait une chute dans la cuisine et reste immobilisée dans son lit jusqu'en 1921.
Pendant 10 ans, elle connaît espoir et découragement, angoisse et révolte. Mais elle continue toujours à se tourner vers Dieu.

Au mois d'octobre 1930, elle reçoit les stigmates de Notre Seigneur.
Quelques années après, elle offre ses yeux pour le salut de la France et du monde et devient aveugle.

En 1936, elle demande au père Finet, « de la part de Dieu », la fondation d'un premier foyer de charité, oasis de lumière, de charité et d'amour pour toutes les âmes de bonne volonté, anxieuses ou découragées, pour les pécheurs endurcis et sceptiques.

Jusqu'à la fin de sa vie, Marthe reste unie à la passion du Christ, totalement livrée à sa volonté.
Sa relation avec la Vierge Marie et  son abandon entre ses mains permet à Marthe de puiser la force et la patience dont elle a besoin.

C'est auprès de son petit lit d'infirme que des milliers de personnes viennent retrouver force et courage pour continuer leur route.

Elle meurt le vendredi 6 février 1981.

Elle aime dire : " Pour être saint, il faut aimer, aimer, aimer."

Décret sur l'héroïcité des vertus : 8 novembre 2014

Les Foyers de Charité qu'elle a fondés sont répandus dans le monde entier.

 Compléments