lundi 1 novembre 2010

LA SAINTETE UN DEVOIR

   Aussi bien dans l’Ancien et le Nouveau Testament, que dans l’enseignement de l’Eglise et celui des saints, l’appel à la sainteté est fréquemment renouvelé.
Cet appel  se fait même pressant et devient en quelque sorte une obligation morale, un véritable devoir :

-  « Je vous ai fait monter du pays Égypte, pour être votre Dieu et pour que vous soyez saints, car Je suis Saint. » (Lv 11,45)

- «  Soyez parfait comme votre Père Céleste est parfait » (Mt 5,48)

- « La volonté de Dieu, c’est votre sanctification » (1Th 4,3)  

- " Tous les fidèles doivent, chacun selon sa condition propre, s’efforcer de mener une vie sainte et promouvoir la croissance et la sanctification continuelle de l’Église."
            Concile Vatican II (LG. 32, 33, 40, 41, 42; LF. c.11)

- « Dans les moments difficiles de l’histoire de l’Église, le devoir de la sainteté devient encore plus urgent. »
           Jean Paul II, aux jeunes au Canada

- « Le chrétien est déjà saint, car le Baptême l'unit à Jésus et à son mystère pascal, mais il doit dans le même temps le devenir, en se conformant à Lui toujours plus profondément  (…) On pense parfois que la sainteté est une condition privilégiée réservée à quelques élus.
En réalité, devenir saint est la tâche de chaque chrétien, et nous pourrions même dire de chaque homme ! » 
             Benoît XVI, Angelus de la Toussaint 2007 .

- « La sainteté, je le dis souvent, n'est pas à l'usage d'un petit nombre, mais un devoir contraignant pour tous les baptisés ».
           Cardinal Saraiva Martins, portugais, préfet émérite de la Congrégation pour les causes des saints

- « Tous appelés à la sainteté, tous ! tous sont égaux devant la nécessité de répondre, selon leur voie, à l’invitation du maître ! ».      
           Saint José Maria de Balaguer

- « La sainteté n'est pas un luxe pour un petit nombre mais un devoir simple pour chacun de nous ».
            Mère Teresa

Mais pourquoi est-il  si important que nous cherchions  à avancer de tout notre cœur, de tout notre esprit vers la sainteté ? Quels sont les enjeux de notre réponse pour Dieu, pour les autres et pour nous?


a) Nous devons avancer vers la sainteté pour la gloire de Dieu et la joie de Dieu :

- « Les nations apprendront que je suis le Seigneur - déclare le Seigneur Dieu - quand par vous je me montrerai saint à leurs yeux.» (Ez 36,23)

- « C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruits » (Jn 15,8)

- « Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu ». (1Co 10,31)

- « Qu’il vous donne d’accomplir tout le bien que vous désirez, et qu’il rende active votre foi. Ainsi, notre Seigneur Jésus aura sa gloire en vous, et vous en Lui» (2 The 1,11-12)

- « La Gloire de Dieu, c’est l’homme vivant »
             Saint Irénée

- « Jésus-Christ demande de vous un zèle brûlant pour sa Gloire (…) travaillez tous les jours à procurer la Gloire de Dieu »
            Bienheureuse Marie Rivier

- « De même que le sel donne de la saveur aux aliments et que la lumière éclaire les ténèbres, de même la sainteté donne le sens plénier à la vie, en en faisant un reflet de la gloire de Dieu »
            Benoît XVI ,audience générale,  27 décembre 2006

- « La participation à la sainteté de Dieu est la plus grande joie de Dieu et le bonheur le plus profond de l’homme ».
            Abbé Thierry Lelièvre, N’ayez pas peur de vivre dans la joie.

b) Nous devons avancer vers la sainteté pour le bien des autres :

- « Si nous sommes saints, nous ferons naturellement et nécessairement du bien aux âmes, même sans action apparente à leur égard(…). Pour donner, il faut avoir, pour rendre saint il faut l'être »
            Bx Charles de Foucauld (1858-1916) Oeuvres spirituelles de Charles de Jésus Père de Foucauld

- « Plus l'âme est parfaite, plus la lumière qu'elle répand autour d'elle est grande et va loin ; elle peut être cachée et inconnue même aux plus proches, mais sa sainteté se reflète dans les âmes jusqu'aux plus lointaines extrémités du monde. »
            Extraits du Petit Journal de sainte Faustine

- " Un seul saint fait marcher des milliers, et deux des quantités innombrables ".
            St Séraphin de Sarov

- « Les missionnaires ont été grands, ils ont sauvé beaucoup d’âmes, ils ont fondé des Eglises, principalement parce qu’ils ont été des hommes saints, c’est-à-dire des hommes de vie intérieure ».
             Vénérable Paul Manna – Supérieur Général du P.I.M.E., Fondateur de l’Union Pontificale Missionnaire

- " Combien de saints, même parmi les jeunes, compte l’histoire de l’Église ! Dans leur amour pour Dieu, ils ont fait resplendir leurs vertus héroïques à la face du monde, devenant des modèles de vie que l’Église a présentés en vue de leur imitation par tous. "
            Jean-Paul II, 2002,  JMJ au Canada

- « Chers jeunes, l’Église a besoin de témoins authentiques pour la nouvelle évangélisation : des hommes et des femmes dont la vie a été transformée par la rencontre avec Jésus; des hommes et des femmes capables de communiquer cette expérience aux autres. L’Église a besoin de saints. Nous sommes tous appelés à la sainteté et seuls les saints peuvent rénover l’humanité.»
             Benoît XVI, JMJ Cologne 2005

-  « Considérant justement la variété des charismes des saints, Bernanos, grand écrivain français qui fut toujours fasciné par l'idée des saints - il en cite un grand nombre dans ses romans - note que ‘toute vie de saint est comme une nouvelle floraison du printemps'. Que cela soit vrai également pour nous ! Laissons-nous pour cela attirer par le charme naturel de la sainteté ! »
             Benoît XVI, Rome, août 2008

c) Nous devons avancer vers la sainteté pour notre propre bien et notre bonheur :

- « Je vous dis cela afin que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite »
          (Jn 15, 11)

- « Le royaume de Dieu est au-dedans de vous » (Lc 17,21)

- « Vous recevrez au centuple sur cette terre » (Mc 10,28)

- « Sans avoir vu Jésus-Christ vous l’aimez ; sans le voir encore, mais en croyant, vous tressaillez d’une joie indicible et pleine de gloire, sûrs d’obtenir l’objet de votre foi : le salut des âmes » (1 Pi 1, 8)

- Chez les Pères de l'Antiquité chrétienne, il faut souligner que la sainteté est souvent étroitement mêlée avec la joie, et de façon complexe : le saint est certes promis au bonheur futur (béatitude éternelle), mais il connaît déjà la joie en ce monde, malgré les épreuves(…) Le saint est fondamentalement celui qui vit dans la joie de Dieu (…) mais ce qui est premier dans la sainteté c'est la présence de Dieu dans la vie des saints, et cette présence fait leur joie. Le saint ne peut ainsi qu'être joyeux (les hagiographies de martyrs soulignent très souvent cette "joie" jusque dans le martyre). Sainteté et joie sont donc intimement liées. Si la sainteté ne peut qu'être joyeuse, la vraie joie est nécessairement sainte. »
                 Marie-Christine Hazaël-Massieux, théologienne

- « J’ai du bonheur en trop, ça déborde. Voulez-vous que je vous en donne ! »
Et encore : « Je voudrai donner du bonheur à ceux que j’approche et semer la joie »
                 Claire de Castelbajac

- « Témoigner la joie, c’est crier au monde : Dieu nous suffit. Les saints au ciel … ont été d’abord bienheureux sur terre ».
                Abbé Thierry Lelièvre, N’ayez pas peur de vivre dans la joie

- « Je vous demande d’être des « prophètes de joie » : Le monde doit nous reconnaître au fait que l’on sache communiquer à nos contemporains le signe d’une grande espérance déjà accomplie, celle de Jésus mort et ressuscité … En vivant dans l’action de grâces, vous pourrez être des prophètes crédibles et efficaces de la joie dans le monde qui est souvent fermé et triste ».
               Jean Paul II en 1995

-  « Les bienheureux et les saints ont été des personnes qui n’ont pas cherché obstinément leur propre bonheur, mais qui ont simplement voulu se donner, parce qu’ils ont été touchés par la lumière du Christ. Ils nous montrent ainsi la route pour devenir heureux ».   
              Benoit XVI, Cologne, le 22 août 2005

Posté par saintsdefrance à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 14 novembre 2010

Nous devons avoir la vivante et authentique détermination d'atteindre la sainteté (Mère Teresa)

Bienheureuse Mère Teresa (1910-1997)
        extrait de : L'amour, un fruit toujours de saison
. Éd. du Roseau, Canada, 1986.

 La sainteté consiste à accomplir d'un cœur joyeux la volonté de Dieu...            

Le premier pas vers la sainteté est la volonté de devenir saint.

A travers une volonté ferme et droite, nous aimons Dieu, nous choisissons Dieu, nous nous hâtons vers Dieu, nous L'atteignons, nous L'avons.
La sainteté n'est pas un luxe réservé au petit nombre, mais simple devoir pour vous et moi ;
aussi, soyons saints comme notre Père aux cieux est saint.
Saint Thomas disait : « La sainteté n'est rien d'autre qu'une ferme résolution » - l'acte héroïque d'une âme qui s'abandonne à Dieu.

Notre progrès dans la sainteté dépend de Dieu et de nous, de la grâce de Dieu et de notre volonté de devenir saint. Nous devons avoir la vivante et authentique détermination d'atteindre la sainteté.
« Je serai un saint » veut dire : je me dépouillerai moi-même de tout ce qui n'est pas Dieu, je viderai mon coeur de toutes les choses créées, je vivrai dans la pauvreté et le détachement, je renoncerai à ma volonté, à mes penchants, à mes caprices et à mes fantaisies(...).

Rien ne peut nous rendre saints, excepté la présence de Dieu...
Et pour moi la présence de Dieu réside dans la fidélité à de petites choses.

Nous pouvons ne pas accomplir de grandes choses - juste des petites, avec grand amour.
Les Sœurs font des petites choses : aider les enfants, visiter les personnes solitaires, les malades, les indésirables.
Quand quelqu'un me dit que les Sœurs n'ont entrepris aucun grand travail, qu'elles font tranquillement de petites choses, je réponds que même si elles n'aidaient qu'une seule personne, cela suffirait.
Jésus serait mort pour une seule personne, pour un seul pécheur.

Nous devons devenir saints, non parce que nous voulons nous sentir saints, mais parce que le Christ doit être capable de vivre pleinement Sa vie en nous.
Nous devons être tout amour, toute foi, toute pureté...

Je prie que chacun de vous soit saint, et ainsi répande l'amour de Dieu partout où il va.
Que Sa lumière de vérité soit dans la vie de chaque personne, de façon à ce que Dieu puisse continuer à aimer le monde à travers vous et moi.

 

Posté par saintsdefrance à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :