Pierre Fallaize

 

 Prêtre, Missionnaire des Oblats de Marie Immaculée

Premier missionnaire et évêque des Esquimaux du cuivre

(Evêque auxiliaire de MacKenzie)

 

 
Né: le 25 mai 1887 à Gonneville-sur-Honleur, Calvados (France)

Décédé le 10 Août 1964 à Fort Smith, dans les Territoires du Nord-Ouest (Canada)       

Diocèse de l’évêque compétent : Bayeux-Lisieux

CCS numéro de protocole: 2408

Type de la cause: vertus héroïques        

Transfert de diocèse compétent le 20 Novembre 2002 (de MacKenzie-Fort Smith)             

Postulateur:   Rev. Thomas Klosterkamp,   OMI

Pétitionnaire:   Diocèse de Bayeux-Lisieux, 1, rue Nicolas Oresme, 14067 Caen cedex, FRANCE

                     Diocèse de Mackenzie-Fort Smith, 5117-52 Street, PO Box 8900, Yellowknife, TN-O, X1A 1T7 CANADA

Orphelin très tôt, le jeune Pierre est recueilli par un oncle qui favorise sa vocation précoce de missionnaire.
Il entre chez les Oblats et est ordonné prêtre en 1913. 
Il est affecté aux missions du Grand Nord et se retrouve seul avec un frère parmi les Inuits, aux confins de l’Alaska.
Les conditions de vie sont très rudes, mais de rares conversions le stimulent. Il apprend la langue des autochtones et s’attache à eux.

Normand comme la petite Thérèse, elle lui obtient de grandes faveurs temporelles et spirituelles.

Le pape Pie XI le nomme en 1931 coadjuteur du vicaire apostolique de Mackenzie.
Il partage la vie des Inuits et soutient ses missionnaires.

Le froid a raison de son ardeur. Devenu presque sourd et aveugle, il doit rentrer en France.

Il sera nommé au sanctuaire de Lisieux, exerçant près de son amie un ministère de confesseur et d’écoute très fructueux.

Il retrouve son cher Grand Nord vingt ans plus tard.
Il rend des services avec beaucoup d’humilité, édifiant par son exemple la communauté des Oblats.

Il meurt en 1964 à l’âge de soixante-dix ans.  (source)