Siméon Cardon

 Cisterciens de CASAMARI

Massacrés  le 13 mai 1799 par des troupes françaises

 à  Casamari, Veroli, Frosinone (Italie)

    

    1. Ignace-Alexandre-Joseph CARDON (Siméon)

prêtre profès Cistercien (Congrégation de Casamari)

né à Cambrai, Nord (France)

    2. Albertin MAISONADE

Religieux profès, cistercien (Congrégation de Casamari)

Né à Bordeaux, Gironde (France)

    3. Modeste BOUGEU

Profès cistercien (Congrégation de Casamari)

Né en Bourgogne (France)

    4. Maturin PITRI

Profès cistercien (Congrégation de Casamari)

Né à Fontainebleau, Seine-et-Marne (France)

 

avec aussi     5. JAN Chrysostome Zavřel (DOMINIK) (cistercien tchèque)

                    6. Zosimo BRAMBAT (cistercien Italien)

 

Ouverture de l'enquête diocésaine: 06 Décembre 2014    

 Postulateur: Rev. Pierdomenico Volpi, oc ist

Pétitionnaire: Congregazione Cistercense, 03020 Casamari (FR), ITALIE

site: www.abbaziadicasamari.it

 A l’abbaye cistercienne de Caamari s’étaient réfugiés 4 religieux français :

Dom Siméon Cardon (Ignace-Alexandre-Joseph né à Cambrai, profès à l’abbaye de Saint-Faron de meaux. Congrégation de Sain-Maur le 4 août 1782).

D. Albertin Maisonade de Bordeaux, Fr. Modeste Bougeu, convers et Fr. Maturin, oblat de Fontainebleau.

Le 5 mai 1797, D.Cardon faisait profession à Casamari et était bientôt nommé Prieur.

Le 13 mai 1799, les troupes françaises arrivèrent à l’abbaye qui se trouvait sur leur passage ;
en pleine débauche, elles forcèrent le tabernacle et répandirent à terre les saintes hosties.
Sur de vives protestations des moines, et après des scènes horribles, six religieux de l’abbaye,  dont les quatre français réfugiés furent massacrés.

(Source pages 198-199)