Issu du sang royal des Carolingiens

Gardien du troupeau des religieuses d’un couvent près de Cologne

 Issu du sang royal des Carolingiens, il vint frapper à la porte des religieuses du couvent de Fussenich dans la région de Cologne. Il s'offrit en service pour les moniales qui lui confièrent la garde de leur troupeau. Si grande fut sa sainteté, qu'il fut enterré dans le chœur de l'église. Il avait à peine vingt ans. (Source)

Considéré comme saint et fêté localement le 6 février

Liste de saints et bienheureux français du 12ème siècle