Abbé du monastère

 Il avait fait ses études à la célèbre école de Reims, sous la direction de Robert de Clairvaux. A l'âge de vingt ans, ayant perdu son père, il revint à Tournai et se laissa aller aux séductions du tentateur. Un jour enfin, il se décida de changer de conduite et, malgré les réticences de sa mère, il entra à l'abbaye de Saint Martin de cette ville, puis fut envoyé à Noyon. Quand le pape Eugène II, lors du concile de Reims, choisit l'abbé de Marchiennes comme évêque de Soissons, Hugues dut accepter cette charge abbatiale. Il la remplit durant dix ans s'appliquant à y faire régner la prière et la paix. (Source)

Considéré comme bienheureux et fêté le 11 juin

Liste de saints et bienheureux français du 12ème siècle