Evêque de Thérouanne en Artois

Décédé le 16 juillet 1158

Il occupa le siège épiscopal de Thérouanne en Artois, évêché supprimé depuis. Son renom, à l'époque, était tel qu'on disait de lui :" En Bernard, c'est la charité qui brille. En Norbert, c'est la foi. En Milon, c'est l'humilité." Pour réformer son clergé diocésain et, malgré l'opposition des religieux de Cluny, à l'époque en léthargie spirituelle, il fonda deux abbayes de Prémontrés qui étaient encore dans leur première ferveur. Nous avons une lettre de Pierre le Vénérable qui reproche à saint Milon de faire prier ses fidèles pour que Dieu réforme les bénédictins de Cluny. (Source)

Considéré comme bienheureux et fêté le 16 juillet

Liste de saints et bienheureux français du 12ème siècle