Abbé de chanoines réguliers en Rouergue 

 Ses parents, en raison de leur rang social, lui donnèrent une solide éducation littéraire et spirituelle. Il se retira d'abord au monastère de Saint Amance en Auvergne puis, à l'invitation de saint Gaubert, au monastère du Mont-Sauve. Les chanoines trouvèrent en lui un dynamisme qui porta très haut la prospérité du monastère tant sous le rapport spirituel que temporel. Il fut leur abbé pendant trente-cinq ans. (Source)

Considéré comme saint et fêté le 9 octobre

Liste de saints et bienheureux français du 12ème siècle