Arnoul de Soissons



Soldat – Moine

Evêque de Soissons

Né en 1040 à Audenarde, Flandres

Décédé le 15 août 1087 à Oudenburg, Flandre Occidentale

 

Originaire du Brabant, il se mit tout d'abord au service de l'empereur et du roi de France. Mais la carrière des armes n'était pas sa vocation. Sous le prétexte d'aller à la cour de France, il se rendit au monastère Saint Médard de Soissons et revêtit l'habit bénédictin. Il édifia ses frères par sa vertu, son silence et la rigueur des observances monastiques. Il connut durant un temps un abbé qui s'était fait nommer par simonie et introduisit le relâchement dans la communauté. Il fut la risée de ceux qui trouvaient qu'il pratiquait trop la pauvreté. Lorsque l'évêché de Soissons fut vacant, il lui fut demandé d'en devenir le titulaire, mais il ne put entrer dans la ville en raison de l'opposition du roi Philippe Ier. Toutes ces difficultés furent pour lui des souffrances. Il sut les accepter, les surmonter et édifier sur elles sa sainteté. (Source)

Considéré comme saint et fêté le 14 août

Saint patron des brasseurs

Plus de renseignements :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnoult_de_Soissons

Liste de Saints et Bienheureux Français du 11ème siècle