Simon de Valois

 

Marié puis moine

Décédé le 30 septembre 1080 à Rome

 

Originaire de Crépy-en-Valois, il fut élevé à la cour de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Il hérita de son père, Raoul de Péronne, les comtés du Valois, d'Amiens, de Montdidier et plusieurs autres possessions en Champagne ce qui portait ombrage au roi de France, Philippe Ier. Une guerre s'en suivit. Simon avait vingt ans et pendant trois années tint tête au roi de France. Les troupes de Philippe ravageaient le Valois, les troupes de Simon dévastaient les terres royales. Sur les conseils du pape Grégoire VII, il renonça à cette guerre, épousa la fille du comte d'Auvergne. Plus tard, en accord avec elle, il remit ses domaines à sa sœur, comtesse de Vermandois, et les deux époux entrèrent chacun dans la vie religieuse. Moine de Saint Oyend, dans le Jura, actuellement Saint Claude, il partit en pèlerinage en Terre Sainte, puis à Rome. Et c'est là, devant la Confession de Saint Pierre (*) qu'il fut atteint de la maladie qui le conduisit à la mort. Il reçut les sacrements de l'Église de la main même du pape Grégoire VII. Saint Simon de Crépy-en-Valois avait à peine 32 ans. (Source)

Considéré comme saint et fêté le 30 septembre

Plus de renseignements :

http://www.mouthe.fr/public/?code=pub_ecole

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_de_Vexin

 Liste de Saints et Bienheureux Français du 11ème siècle