Gardien de troupeau - Devient prêtre et prieur de la communauté de Notre-Dame de Calme

Ses parents étaient fort pauvres et il était infirme n'ayant qu'une seule main. Les religieux du monastère de Calme sur les bords de la Durance l'employèrent tout enfant à la garde des troupeaux dans les alpages. Il profita de cette solitude et de la beauté de la nature pour contempler Dieu. Lors de la destruction du monastère par une grave inondation, il entra au monastère d'Oulx, puis à Avignon. Il y fit des études et se révéla capable de cultiver son esprit. Ordonné prêtre, il devint même prieur de la communauté de Notre-Dame de Calme. (Source : Nominis)

Considéré comme saint et fêté le 31 mars

Liste de Saints et Bienheureux Français du 11ème siècle