Moine de Saint-Vaast d'Arras

Décédé  le 6 janvier 1020

Fils de Godefroi de Verdun, après avoir donné ses biens à l'Eglise et fait un pèlerinage en Terre Sainte, il fut d'abord simple religieux dans le monastère de Saint-James, à Verdun, puis prévôt de l'abbaye de Saint-Vaast d'Arras.

Il "était fils de Godefroi, comte de Verdun et frère d'Adalbert, évêque de cette ville. Ayant succédé à son père, il fit don en 997 de son comté aux évêques de Verdun, avant d'entreprendre le pèlerinage de Jérusalem. En revenant de la terre sainte, il passa par Reims et séjourna quelque temps chez l'abbé Richard, doyen de la cathédrale, avec lequel il alla prendre l'habit monastique à l'abbaye de Saint-Vanne à Verdun, alors gouvernée par le bienheureux Fingen. Un jour le duc Godefroi étant venu voir son frère Frédéric, le trouva occupé à laver la vaisselle dans la cuisine. 'Quelle occupation pour un comte!' lui dit-il avec un froid dédain. — 'Vous avez raison, mon frère; elle est fort au-dessus de moi; car qui suis-je pour rendre le moindre service à saint Pierre et à saint Vannes, patrons de cette maison?' Il dit un jour à un religieux qui voulait l'aider à ôter sa chaussure: 'A quoi me sert d'avoir quitté le monde, si sans nécessité je reçois de mes frères les services qu'on m'y rendait? Je ne suis point ici pour être servi, mais pour servir'. Richard, qui était devenu abbé après la mort de Fingen, ayant été nommé ensuite à l'abbaye de Saint-Vaast d'Arras, emmena avec lui le bienheureux Frédéric, qu'il fit prévôt de la communauté. Il en exerça les fonctions jusqu'à sa mort, le 6 janvier 1020." (Source)

Considéré comme bienheureux et fêté le 6 janvier

Liste de Saints et Bienheureux Français du 11ème siècle