La vocation à la sainteté

Message du Saint Père Jean Paul II
pour la 39 ème journée mondiale de prière
pour les vocations
 (extraits) 21 AVRIL 2002  

1. A vous tous «les bien-aimés de Dieu et aux saints par vocation, à vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ» (Rm 1,7).
Ces paroles de l’apôtre Paul aux chrétiens de Rome nous introduisent au thème de la prochaine Journée Mondiale de Prière pour les Vocations: «La vocation à la sainteté».

La sainteté! Voici la grâce et le but de chaque chrétien, selon les paroles du Lévitique: «Soyez saints, car moi, Yahvé votre Dieu, je suis saint» (19,2).

Dans la Lettre apostolique Novo Millennio ineuntej’ai invité à placer «la programmation pastorale sous le signe de la sainteté», pour «exprimer la conviction que, si le Baptême fait vraiment entrer dans la sainteté de Dieu au moyen de l’insertion dans le Christ et de l’inhabitation de son Esprit, ce serait un contresens que de se contenter d’une vie médiocre, vécue sous le signe d’une éthique minimaliste et d’une religiosité superficielle...
Il est temps de proposer de nouveau à tous, avec conviction, ce ‘haut degré’ de la vie chrétienne ordinaire: toute la vie de la communauté ecclésiale et des familles chrétiennes doit mener dans cette direction» (n. 31).

Le premier devoir de l’Eglise est d’accompagner les chrétiens sur les voies de la sainteté, afin que, illuminés de l’intelligence de la foi, ils apprennent à connaître et à contempler le visage du Christ et à redécouvrir en Lui leur identité authentique et la mission que le Seigneur confie à chacun.
De cette façon, «la construction que vous êtes a pour fondations les apôtres et prophètes et pour pierre d’angle le Christ Jésus lui-même. En lui toute construction s’ajuste et grandit en un temple saint, dans le Seigneur» (Ep 2,20-21).

2. L’Eglise est «la maison de la sainteté», et la charité du Christ, répandue par l’Esprit Saint, en constitue l’âme.
En elle tous les chrétiens s’entraident pour que chacun puisse découvrir et réaliser sa propre vocation dans l’écoute de la Parole de Dieu, dans la prière, la participation assidue aux sacrements et la recherche constante du visage du Christ dans chaque frère.
De cette manière «chacun doit résolument avancer, selon ses propres dons et ressources, par la voie d’une foi vivante qui stimule l’espérance et agit par la charité» (cf. Lumen gentium, 41), tandis que l’Eglise «révèle et revit l’infinie richesse du mystère du Christ» (Christifideles laici, 55) et fait en sorte que la sainteté de Dieu entre dans chaque état de vie et dans chaque situation, afin que tous les chrétiens deviennent des ouvriers de la vigne du Seigneur et édifient le Corps du Christ.

Les familles sont appelées à jouer un rôle décisif pour l’avenir des vocations dans l’Eglise.
La sainteté de l’amour sponsal, l’harmonie de la vie familiale, l’esprit de foi avec lequel sont affrontés les problèmes quotidiens de la vie, l’ouverture aux autres, surtout aux plus pauvres, la participation à la vie de la communauté chrétienne, constituent l’ambiance adéquate pour l’écoute de l’appel divin et pour une réponse généreuse de la part des fils. 

Posté par saintsdefrance à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]