Le Père Jacques Hamel (1930-2016)

2017-07-24 Prêtre de l'archidiocèse de Rouen

Assassiné dans l'église Saint Etienne à Saint-Étienne-du-Rouvray, Seine-Maritime 

Né le 30 novembre 1930 à Darnétal, Seine-Maritime (France)

Assassiné le 26 Juillet à Saint-Étienne-du-Rouvray, Seine-Maritime  
 
Diocèse compétent : Rouen

Type de cause : martyre        

Décret de dérogation : 2016

Nihil obstat : 2016

Ouverture de l'enquête diocésaine : 13 avril 2017     

Postulateur : révérend Paul Vigouroux, vice-chancelier du diocèse et curé de la paroisse Saint-Jacques de Saint-Jacques sur Darnétal

Requérant : Archdiocèse de Rouen, 2 rue des Bonnetiers, BP 886, 76001 Rouen cedex 1, FRANCE

Site web : rouen.catholique.fr

Le procès s’ouvre exceptionnellement moins d’un an après l’assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016). Le Pape François a souhaité dispensé du délai habituel de cinq années après la mort.

Contact : beatificationperehamel@gmail.com

Le 26 juillet 2016, à 9 h 43, au cours de la célébration de la messe du matin, deux terroristes islamistes munis d'armes blanches font irruption dans l'église Saint-Étienne. Dans un premier temps, ils s'en prennent au père Jacques Hamel qui officie devant quatre fidèles, dont deux religieuses. Selon un témoin, ils ont crié : « Vous les chrétiens vous nous supprimez ! » et ont contraint le prêtre à se mettre à genoux, puis l'ont agressé violemment. La police ayant été prévenue, la Brigade de recherche et d'intervention de Rouen cerne les lieux puis abat les deux terroristes djihadistes alors que ces derniers sortent de l'édifice. Le père Hamel est retrouvé mort, égorgé par dix-huit coups de couteau, tandis qu'un fidèle est grièvement blessé à la gorge. « Va-t'en Satan » ont été les derniers mots du prêtre, adressés à son assassin.

L'historien Jean-François Colosimo souligne que c'est la première fois qu'un prêtre est tué en France au cours d'une messe depuis la guerre de Vendée. Il s'agit également du premier meurtre perpétré par l'État islamique dans une église européenne.

L'agence vaticane Fides précise que le père Hamel est l'unique prêtre catholique assassiné en Europe en 2016, sur un total de 28 assassinés cette année-là dans le monde

Source : Wikipedia

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par saintsdefrance à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Une nouvelle voie pour les béatifications et canonisations : "L'offrande de la vie"

 Depuis le 11 juillet 2017 existe une troisième voie pour les béatifications et canonisations  :"L'offrande de la vie".

Avant cette date, il y avait seulement de types de  procédures
                       - le décret sur l'héroïcité des vertus, puis reconnaissance d'un miracle, béatification
                       - la reconnaissance du martyre, béatification

Maintenant, une troisième voie a vu le jour : 
                        - le décret de reconnaissance de "L'offrande de la vie", puis reconnaissance d'un miracle, béatification

 

 EXTRAITS de la LETTRE APOSTOLIQUE EN FORME DE « MOTU PROPRIO » DU SOUVERAIN PONTIFE FRANÇOIS

MAIOREM HAC DILECTIONEM SUR L'OFFRANDE DE LA VIE

«Nul n’a plus grand amour que celui-ci: donner sa vie pour ses amis» (Gv 15, 13).

Les chrétiens qui, suivant de plus près les pas et les enseignements du Seigneur Jésus, ont offert volontairement et librement leur vie pour les autres et ont persévéré jusqu’à la mort dans cette intention, sont dignes d’une considération et d’un honneur particuliers.

Il est certain que l’offrande héroïque de la vie, suggérée et soutenue par la charité, exprime une imitation véritable, pleine et exemplaire du Christ, et mérite donc une admiration que la communauté des fidèles réserve d’ordinaire à ceux qui ont accepté volontairement le martyre du sang ou ont exercé de façon héroïque les vertus chrétiennes.

Avec le soutien de l’avis favorable exprimé par la Congrégation pour les causes des saints qui, au cours de la session plénière du 27 septembre 2016, a étudié avec attention si ces chrétiens méritent la béatification, j’établis que soient observées les normes suivantes:

Art. 1 :L’offrande de la vie est un nouvel élément de l’iter de béatification et de canonisation, qui se distingue des éléments sur le martyre et sur l’héroïcité des vertus.

Art. 2 : L’offrande de la vie, afin d’être valide et efficace pour la béatification d’un serviteur de Dieu, doit répondre aux critères suivants:

l’offrande libre et volontaire de la vie et l’acceptation héroïque propter caritatem d’une mort certaine et à court terme;
b) le lien entre l’offrande de la vie et la mort prématurée;
c) l’exercice, tout au moins de façon ordinaire, des vertus chrétiennes avant l’offrande de la vie, puis jusqu’à la mort;
d) l’existence de la renommée de sainteté et de signes, tout au moins après la mort;
e) la nécessité du miracle pour la béatification, ayant eu lieu après la mort du serviteur de Dieu et par son intercession.

(…)

Donné à Rome, près de Saint-Pierre, le 11 juillet, cinquième année de notre pontificat.

FRANÇOIS

source : Motu proprio

Posté par saintsdefrance à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]