lundi 11 juin 2012

Georges Darboy et ses 30 Compagnons tués pendant la Commune à Paris en 1871

 1.  Georges Darboy (1813-1871)

           Archevêque de Paris

           Né le 16 Octobre 1813 à Fayl-Billot, Haute-Marne (France)

           † La Roquette, Paris, 24 mai 1871

 2.  Gaspard Deguerry (1797-1871)

           Prêtre de l’archidiocèse de Paris

          Né le 27 septembre 1797 à Lyon, Rhône

         † La Roquette, Paris, 24 mai 1871

curé de la Madeleine au voisinage de l’église Saint-Joseph, fusillé par les Fédérés à la prison de la Roquette en même temps que Mgr Darboy, archevêque de Paris.

 3.  Jean-Michel Allard (1845-1871)

          Prêtre du diocèse d’Angers

         Né le 23 décembre 1845 à Andrezé, Maine-et-Loire

        † La Roquette, Paris, 24 mai 1871          

4.  Léon Ducourday (1827-1871)

         Prêtre - Jésuite

         Né le 6 mai 1827 à Laval, Mayenne (France)

         † La Roquette, Paris, 24 mai 1871

5.  Alexis Clerc (1819-1871)

         Prêtre - Jésuite

        Né le 11 décembre 1819 à Paris

       † La Roquette, Paris, 25 mai 1871        

6.   François-Eugène Captier (1829-1871) Louis-Raphaël

         Prêtre du Tiers Ordre Enseignant de St-Dominique

        Né le 9 octobre 1829 à Tarare, Rhône

        † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

7.  Louis-Ferdinand Bourard (1818-1871) Thomas

         Prêtre du Tiers Ordre Enseignant de St-Dominique(en religion Thomas)

        Né en 1818 à Paris  

        † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

8.  Eugène Delhorme (1832-1871) Constant

         Prêtre du Tiers Ordre Enseignant de St-Dominique

         Né en 1832 à Lyon, Rhône

        † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

9.  Henri Cotrault (1840-1871)

         Prêtre du Tiers Ordre Enseignant de St-Dominique

        Né en 1840 à Saint-Amand, Cher

        † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

10.  Gabriel Chatagneret (1843-1871) Pie-Marie

          Prêtre du Tiers Ordre Enseignant de St-Dominique

         Né en 1843 à Firminy, Loire

        † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

11.  Louis-Eugène-Antoine Gauquelin (1839-1871)

         Laïc, marié

        Né le 24 mars 1839 à Cherbourg, Manche

        † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

Louis-Eugène-Antoine Gauquelin, professeur,. Ancien marin, ayant participé à l’expédition mexicaine, devenu officier, professeur de mathématique, préparant à l’École d’Arcueil des élèves aux concours des Grandes Écoles du Gouvernement : Polytechnique, Saint-Cyr, Centrale, les Mines, Navale.

12.  François-Hermand Volant (1828-1871)

           Laïc

          Né le 9 mai 1828 à Saint-Claude, Jura (France)

         † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

13.  Aimé Gros (1835-1871)

          Laïc, domestique

         Né le 9 septembre 1835 à Charols, Drôme

          † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

14.  Antoine Gézelin Marce (1831-1871)

        Laïc, marié, domestique

       Né le 6 août 1831 à Omblèze, Drôme

       † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

15.  Théodore Catala (1830-1871)

         Laïc, surveillant, marié

         Né le 22 octobre 1830 à Rouvenac, Aude

         † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

 16.  François-Sébastien-Siméon  Dintroz (1838-1871)

           Laïc

          Né le 1 juin 1838 à Auxange, Jura (France)

          † Arcueil, Paris, 25 mai 1871

17.  Marie-Joseph Cheminal (1815-1871)

           Laïc, domestique

          Né le 8 décembre 1815 à Ville-en-Sallaz, Haute-Savoie

          † Arcueil, Paris, 25 mai 1871      

18.  Germain-Joseph Petit (1849-1871)

           Jeune laïc

          Né le 2 janvier 1849 à Saint-Vincent, Isère (France)

          † Arcueil, Paris, 25 mai 1871      

19.  Pierre Olivaint (1816-1871)

          Prêtre - Jésuite

         Né le 22 février 1816 à Paris

       † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871

Le Père Pierre Olivaint, Martyr de la Commune, est professeur au collège de l’Immaculée-Conception situé sur le Haut-Vaugirard. Il devient recteur du Collège. Le 4 avril 1871, pendant les troubles de la Communes, le P. Olivaint est arrêté avec cinq autres Jésuites. En 53 jours de détention il connaîtra plusieurs prisons : la Conciergerie, Mazas et celle de la Roquette. Le 26 mai lors d’un transferts des otages de la prison de la Roquette vers un lieu plus sûr, rue Haxo la foule excitée déclenche un vrai massacre. P. Olivaint méconnaissable sera identifié grâce à la médaille qu’il portait sur lui. Médaille qu’il remettait lors des célébrations des premières communions à l’œuvre de l’Enfant Jésus.

20. Jean Caubert (1811-1871)

         Prêtre -  Jésuite

        Né le 20 juillet 1811 à Paris

        † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871

21.  Anatole de Bengy (1824-1871)

          Prêtre - Jésuite

          Né le 19 September 1824 à Bourges, Cher

         † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871

22.  Jean-Marie-Noël Sabattier (1820-1871)

          Prêtre du diocèse de Saint-Flour

         Né en août 1820 à Varagnes, Ardèche

        † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871

23.  Matthieu-Henri Planchat (1823-1871)

         Prêtre - Religieux martyr de Saint-Vincent-de-Paul

         Né le 8 novembre 1823 à La-Roche-sur-Yon, Vendée

        † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871   

24.  Ladislas Radigue (1823-1871)

        Prêtre  de la Congrégation des Sacrés Coeurs de Jésus et de Marie  (Picpus)

        Né le 8 mai 1823 à Saint-Patrice-du-Désert, Orne (France)

       † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871

25.  Polycarpe Tuffier (1807-1871)

         Prêtre  de la Congrégation des Sacrés Coeurs de Jésus et de Marie  (Picpus)

         Né le 16 mars 1807 à Malzieu, Lozère (France)

        † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871

26.  Marcellin Rouchouze (1810-1871)

        Prêtre  de la Congrégation des Sacrés Coeurs de Jésus et de Marie  (Picpus)

        Né le 14 décembre 1810 à Saint-Julien-en-Jarez, Loire (France)

       † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871

27.  Frézal Tardieu (1814-1871)

        Prêtre de la Congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie (Picpus)

        Né le 18 novembre 1814 à  Chasseradès, Lozère

        † Belleville, rue Haxo, Paris, 26 mai 1871              

28.  Auguste-Alexis Surat (1804-1871)

         Prêtre de l’archidiocèse de Paris

         Né le 26 février 1804 à Paris (France)

        † Paris 27 mai 1871

29.  Émile-Victor Becourt (1814-1871)

          Prêtre de l’archidiocèse de Paris

          Né le 21 avril 1814 à Arras, Nord

         † Paris 27 mai 1871

30. Jean-Baptiste Houillon (1825-1871)

        Prêtre des Missions Étrangères de Paris

       Né le 3 décembre 1825 à Dommartin-lès-Remiremont, Vosges

       † Paris 27 mai 1871

31.  Paul Seigneret (1845-1871)

         Séminariste Sulpicien

         Né le 23 décembre 1845 à Angers, Maine-et-Loire (France)

        † Paris 27 mai 1871

Diocèse de l’évêque compétent : Paris

Dossiers n°: 306,  293,305, 489;641

Type de causes : martyres   

Introduction des causes selon les cas : 18 novembre 1936, 17 février 1937 ou 10 décembre 1964     

 Requérant : Vice-postulation, Monastère de la Visitation, 68, avenue Denfert-Rochereau,

                                  75014 Paris, FRANCE

Plus de renseignements

Retour à la liste des saints et causes du 19eme

Posté par saintsdefrance à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 12 juin 2012

La servante de Dieu Léontine de Germiny (1803-1871) Mère du Saint Cœur de Marie

Léontine de GerminyVeuve de Saint-Léonard -Religieuse
Fondatrice des
Sœurs du Cœur Immaculé de Marie de Blon

Née le 10 août 1803 à Bayeux, Calvados (France)

Décédée le 20 février 1871 à Blon, Calvados (France)

Dossier n° : 2576

Diocèse de l’évêque compétent : Bayeux-Lisieux    

Nihil obstat : 9 Janvier 2004

Requérant : Sœurs du Cœur Immaculé de Marie, 3 rue Alfred de Musset, B.P. 7023, 14000 Caen cedex, FRANCE

                 Sœurs du Cœur Immaculé de Marie, 1 rue de Blon, B.P. 160, 14503 Vire cedex, France

Plus de renseignements

Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme

Posté par saintsdefrance à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 13 juin 2012

Mystique histoire de France

 par Edouard Huber dans Famille Chrétienne,
Numéro 1789 du 28 avril au 4 mai 2012

     Même si la venue en Provence de sainte Marie Madeleine, saint Lazare et les autres disciples n’est pas admise par tous les historiens, nul ne nie que notre pays ait eu des évêques dès le deuxième siècle, avec saint Pothin et saint Irénée à Lyon. C’est-à-dire, pour ce dernier, le disciple de saint Polycarpe, lui-même disciple de saint Jean ! Une vieille histoire !

C’est avec le baptême de Clovis à Noël 496 environ que l’idée de nation chrétienne se fait jour.
Les historiens sont dans leur rôle en disséquant, sources à l’appui, tout ce qu’un tel geste comporte de politique, et comment l’adhésion à une religion nouvelle n’efface pas d’un coup les antiques réflexes païens.
Mais leurs scrupules n’empêchent pas une autre lecture de l’événement, prophétique et mystique.
Comme celle que les prophètes juifs faisaient de l’histoire de leur peuple, réinterprétée de façon spirituelle.

Dire qu’en Clovis, premier roi (d’Occident) catholique, c’est la France même qui est baptisée et qu’elle est donc fille aînée de l’Eglise, ce ne sont pas là des expressions qui surgissent spontanément, aussitôt enregistrées et archivées.

On ne connaît pas de texte ancien comportant l’expression « France fille aînée de l’Eglise ».
Elle n’est pas citée dans le testament de saint Rémi, texte fondateur de la vocation chrétienne de la France, où on lit notamment :
« Puissent-ils (les descendants de Clovis) être élevés aussi sur le trône dans la maison de David, c’est-à-dire dans la Jérusalem céleste, pour y régner éternellement avec le Seigneur ».

On ne la voit pas non plus à propos de la donation au pape Etienne II par Pépin le Bref, des états Pontificaux et au sacre du roi par le souverain Pontife en 754.
On ne la lit pas dans la lettre de Grégoire IX à saint Louis qui fait allusion à cette donation.
Mais dans cette lettre de 1239, que saint Pie X citera pour la béatification de Jeanne d’Arc le 13 décembre 1908, la réalité d’une élection de la France est affirmée en termes impressionnants :
« Comme autrefois, Dieu préféra la tribu de Judas à celle des autres fils de Jacob (…) ainsi il choisit la France de préférence  à toutes les autres nations de la terre, pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif, la France est le royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ. »

Finalement, il semble que l’auteur définitif de l’expression « Fille aînée de l’Eglise » soit le cardinal Langénieux  archevêque de Reims, en 1896, pour le quatorzième centenaire du baptême de Clovis.
Il ne s’agissait pour lui que d’étendre au pays ce qui était dit de ses rois, « fils aînés de l’Eglise », mais la formule a eu une fortune remarquable.
Ce qui montre que sa signification n’est pas de simple circonstance, mais réelle et profonde.

Elle a été reprise par les papes avec constance, citée sinon comme ayant une antiquité attestée, du moins comme exprimant une vérité traditionnellement reçue.

Voici ce que disait Léon XIII aux pèlerins français, le 2 mai 1879 :
« (…) Le Bon Dieu n’abandonnera pas un peuple qui ne se lassera pas de donner au monde de si éclatants témoignages de sa fidélité à son Eglise, de son amour filial au vicaire du céleste Rédempteur. Voilà pourquoi il importe (…) que vous continuiez à hardiment professer ces vertus (…) qui ont valu jadis à la France le titre glorieux de fille aînée de l’Eglise ».

Dans l’encyclique Nobilissima Gallorum gens, de 1884, le même pape écrivait :
« La très noble nation française (…) s’est acquis envers l’Eglise catholique des mérites et des titres à une reconnaissance immortelle et à une gloire qui ne s’éteindra pas. (…) Elle eut l’honneur d’être appelée fille aînée  de l’Eglise en témoignage et récompense tout ensemble de sa foi et de sa piété ».
Qui ne se frotte les yeux en découvrant de tels textes aujourd’hui ?

Saint Pie X poursuit dans un registre différent, le 29 novembre 1911 :
« Un jour viendra, et nous espérons qu’il n’est pas très éloigné, où la France, comme Saül sur le chemin de Damas, sera enveloppée d’une lumière céleste et entendra une voix qui lui répètera : « Ma fille, pourquoi me persécutes-tu ? » (…) Et elle, tremblante et étonnée dira : « Seigneur, que voulez-vous que je fasse ? »Et Lui : « Lève-toi, lave tes souillures qui t’ont défigurée, réveille dans ton sein tes sentiments assoupis et le pacte de notre alliance, et va, fille aînée de l’Eglise, nation prédestinée, vase d’élection, va porter, comme par le passé, mon nom devant tous les peuples et tous les rois de la terre » ».

 Pie XI, en proclamant Notre Dame de l’Assomption patronne de la France le 2 mars 1922 :
« (…) selon un ancien adage (…) le royaume de France a été appelé le Royaume de Marie, et cela à juste titre. (…) Les pontifes romains (…) ont toujours, au cours des siècles, comblé des marques particulières de leur paternelle affection la France, justement appelée la Fille aînée de l’Eglise ».

 Pie XII, le 25 juin 1956, dit aux français :
« Levez donc les yeux, fils bien aimés, dignes représentants d’une nation qui se glorifie du titre de fille aînée de l’Eglise, et regardez les grands exemples qui vous ont précédés. »

Jean Paul II, par ses expressions répétées et insistantes, a rendu à nouveau familières ces expressions « Baptême de la France » et « fille ainée de l’Eglise ». Ecoutons encore ses mots au Bourget le 1er juin 1980 :
« Je voudrais répéter ces paroles qui constituent votre titre de fierté : fille aînée de l’Eglise.(…) Un très grand chapitre de l’histoire du salut a été inscrit dans l’histoire de votre patrie, par les fils et les filles de votre nation. (…) France, fille aînée de l’Eglise, est-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? (…) France, fille aînée de l’Eglise et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’alliance avec la sagesse éternelle ?»

 Après ces textes, on comprend mieux le nombre de prières pour la France qui ont été composées au long des siècles, et dont les éditions Téqui publient un utile abrégé(1). N’en citons que les deux plus récentes qui montrent la pérennité de ces prières.

De Marthe Robin : « O Père, ô mon Dieu, délivrez, sauvez maintenant votre France. Préparez le cœur de vos enfants à la mission qu’ils vont avoir à accomplir pour toutes les nations, pour l’Eglise toute entière ».

De Marcel Van : «  Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l’étreindre dans ton amour et lui en montrer toute ta tendresse. Fais que, remplie d’amour pour Toi, elle contribue à Te faire aimer de toutes les nations de la terre (…) ».
Une prière qui a ceci de particulier que, selon le jeune rédemptoriste qui l’a écrite, le 14 novembre 1945, elle lui a été dictée par le Christ.

Edouard Huber

(1)   Prières pour la France, Téqui, 64p., 5.70€

Posté par saintsdefrance à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 14 juin 2012

Bienheureux Alcide-Vital Lataste (1832-1869) Père Jean-Joseph

Prêtre - Dominicain -Fondateur des Sœurs dominicaines de Béthanie
Apôtre des prisons

Né le 5 Septembre 1832 à Cadillac-sur-Garonne, Gironde (France)

Décédé le 10 mars 1869  à Frasne-le-Château, Haute-Saône (France) à l'âge de 37 ans   

Diocèse de l’évêque compétent : Besançon

Dossier N° : 67

Ouverture du processus informatif : 1937

Promulgation du décret sur les vertus héroïques (vénérable) : 1er  juin 2007

Promulgation du décret sur miracle : 27 juin  2011

Béatifié le 3 juin 2012 à Besançon

Postulateur : Rev. Vito Tomás Gómez García, op 

Requérant : Sœurs Dominicaines de Béthanie, 1, route de Guillerville,

                                     91910 Saint-Sulpice-de-Favières, FRANCE

Le père Lataste avait œuvré, en dépit des préjugés et des résistances dans l'Eglise, à la création de cette congrégation dominicaine qui accueillait les femmes détenues en fin de peine. Il voulait que, dans les couvents où elles étaient accueillies, ces femmes puissent devenir religieuses, et qu'il n'y ait aucune différence entre elles et les autres sœurs. 

Plus de renseignements :  http://dominicainesdebethanie.org/spip.php?rubrique27

 ou    dossier de presse complet en PDF avec notamment des renseignements sur le miracle retenu pour la béatification

voir la cérémonie de béatification sur KTO

Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme

Posté par saintsdefrance à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sainte Rose Virginie Pelletier (1796-1868) Marie-Euphrasie

Rose Virginie PelletierFondatrice de la Congrégation du Bon-Pasteur d'Angers

Née le 31 juillet 1796  à Noirmoutier

Décédée le  24 avril 1868

Diocèse de l’évêque compétent : Angers

Dossier n° : 11        

Introduction de la cause: 11 décembre 1897   

Vénérable : 24 février 1924 

Béatifiée le 30 avril  1933 par Pie XI

Canonisée le 2 mai 1940  à Rome  par Pie XII

Fête le 24 avril      

Information : Suore del Buon Pastore, Via Raffaelo Sardiello, 20, 00165 Roma, ITALY

                 Sœurs du Bon Pasteur, 3 Impasse Tournemine, 49100 Angers, FRANCE

Plus de renseignements      

Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme
 

Posté par saintsdefrance à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868)

Pierre-Julien EymardPrêtre - Mariste – Fondateur des Prêtres du St.Sacrement

Né le 4 février 1811  à La Mure-d'Isère

Décédé le 1er août 1868 à La Mure       

Diocèse de l’évêque competent : Grenoble/Paris

Dossier n° : 140

Introduction de la cause : 12 août 1908

Vénérable le  22 juin 1922

Béatifié le 12 juillet 1925  à Rome  par Pie XI

Canonisé le 9 décembre 1962  à Rome  par Jean XXIII

Fête le 2 août                 

Information: Congregazione del Santissimo Sacramento, Via G. B. de Rossi, 46, 00161 Roma, ITALY

Voir sur    la France des Saints          Plus de renseignements  

 Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme

Posté par saintsdefrance à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 16 juin 2012

Bienheureux Louis-Edouard Cestac (1801-1868)

Louis-Edouard CestacPrêtre - Cofondateur de la congrégation des Servantes de Marie

Né le 6 janvier 1801 à Bayonne  

Décédé  le 27 mars 1868 à Notre-Dame du Refuge à Anglet

Diocèse de l’évêque competent : Bayonne

Dossier n° : 38

Ouverture du processus informatif : 1898    

Introduction de la cause : 8 avril 1908

Promulgation du décret sur les vertus héroïques le 13 novembre 1976

Décret sur la reconnaissance d'un miracle attribué à son intercession le 13 juin 2014

 béatifié le 31 mai 2015   

 Requérant :  Servantes de Marie, 26, Promenade de la Barre, 64600 Anglet, FRANCE

biographie de Yves Chiron

Plus de renseignements

Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme

Enregistrer

Posté par saintsdefrance à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La vénérable Élisabeth Eppinger (1814 – 1867) Alphonse-Marie

 Élisabeth EppingerFondatrice des Sœurs du  Très Saint Sauveur.

Née le 9 septembre à Niederbronn (Bas-Rhin)

Décédée le 31 juillet 1867 à Niederbronn    

Diocèse de l’évêque compétent : Strasbourg

Dossier n° : 796

Ouverture du processus informatif : 29 janvier 1951     

Nihil obstat : 30 August 2005

Promulgation du décret sur l’héroïcité des vertus le 19 12 2011

Décret sur la reconnaissance d'un miracle dû à son intercession : 26 janvier 2018

Postulateur : Sr. Katharina Marta Kristofova, sdr   

Requérant : Sœurs du Très Saint Sauveur, 2 rue Principale, P.B. 5, 67110 Oberbronn, FRANCE

     Postulazione per la Causa Eppinger, Via del Casale Piombino, 14, 00135 Roma, ITALY   

        website: www.alfonzamariaeppinger.com    
    http://soeurs-stsauveur.cef.fr/Reconnaissance-de-l-heroicite-des

Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme

Posté par saintsdefrance à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Bienheureux Jean-Bernard Rousseau (1797-1867) Frère Scubilion

  Jean-Bernard RousseauFrère des Ecoles Chrétiennes, missionnaire à La Réunion au service des enfants et des esclaves   

 Né le 22 mars 1797  Tharoiseau (Bourgogne)

 Décédé le 13 avril .1867 à La Réunion

   Diocèse de l’évêque compétent : Saint-Denis-de-La Réunion

   Dossier n° : 355            

   Ouverture du processus informatif : 1902            

   Introduction de la cause: 30 Mars 1981

   Promulgation du décret sur les vertus héroïques : 9 juin 1984               

   Promulgation du décret sur miracle: 8 mai 1987

   Béatifié le 2 mai 1989 à Saint-Denis (La Réunion)  par Jean Paul II

   Fête le 13 avril

   Postulateur : Frt. Rodolfo Cosimo Meoli, fsc

   Requérant : Foyer Frère Scubilion, Bourg Eglise, 97438 Sainte-Marie, REUNION

   Plus de renseignements            

   Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme  

Posté par saintsdefrance à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 18 juin 2012

Saint Louis Beaulieu (1840-1866)

 Louis BeaulieuPrêtre des Missions étrangères de Paris martyr de Corée (Groupe des 103 martyrs de Corée)

Né le 8 octobre 1840 à Langon

Décédé le 8 mars 1866 en Corée

Béatifié le 6 octobre 1968 à Rome par le pape Paul VI

Canonisé le 6 mai 1984 à Séoul (Corée du Sud) par le pape Jean-Paul II

Fête le  20 septembre

Voir sur La France des Saints

Plus de renseignements

Retour à la liste des saints et causes françaises du 19eme  

Posté par saintsdefrance à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]