dimanche 3 mai 2009

St THEOPHANE VENARD 1829-1861

 JEAN THEOPHANE VENARD

    Fête fixée au 2 février puis déplacée au 24 novembre, pour coïncider avec celle des autres martyrs du Viêt-Nam

Né à Saint Loup sur Thouret, dans le Poitou, Jean-Théophane est fils d'instituteur.

À 9 ans, gardant la chèvre de la famille et lisant les Annales de la Propagation de la Foi, il s'écrie :

« et moi aussi je veux aller au Tonkin, et moi aussi, je veux être martyr ».

II entre au petit séminaire des Missions Etrangères et est ordonné prêtre à 23 ans.

Il est envoyé en Chine et après 1 an d'attente à Hong-Kong, il est finalement envoyé au Tonkin.

Arrivé clandestinement en 1854, il vit de cache en cache, miné par la tuberculose.

Trahi, il est arrêté le 30 novembre 1860 et enfermé dans une cage en bambou.

De  sa cage, il écrit à son père ces mots :
« Un léger coup de sabre séparera ma tête, comme une fleur printanière que le maître du jardin cueille pour son bon plaisir ».

Conduit à Hanoï, il a la tête tranchée le 2 février 1861.

Thérèse de Lisieux dira en lisant le recueil de lettres de Théophane : « Ce sont mes pensées, mon âme ressemble à la sienne ».

Compléments

 

 

Posté par saintsdefrance à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :