dimanche 3 mai 2009

Vble PAULINE JARICOT 1799-1862

 

PAULINE JARICOT

Née à Lyon, dans une famille d'origine modeste ayant réussi à créer une entreprise  spécialisée dans les soieries, Pauline grandit dans une ambiance profondément chrétienne.

Jeune fille, elle se sait jolie et devient coquette, cherchant à plaire par des toilettes de plus en plus élégantes.

Après une grave maladie et un sermon sur la vanité, elle change de vie, s'habillant comme les pauvres et se mettant à leur service.

Avec de jeunes ouvrières qui prennent le nom de Réparatrices du Cœur de Jésus, elle organise des équipes qui donnent un sou par semaine pour les missions.

Cela va devenir l'Œuvre de la Propagation de la Foi.

Elle fonde aussi le Rosaire Vivant : les quinze mystères sont répartis entre quinze personnes qui en méditent un chaque jour en récitant une dizaine de leur chapelet.

Elle recueille ensuite des fonds pour ouvrir une usine pilote où les ouvrières seraient respectées et où les bénéfices serviraient à des œuvres de charité.

Mais elle est trompée par deux escrocs qui détournent les fonds récoltés à cet effet.

Après ce choc, la santé de Pauline, déjà fort ébranlée, se délabre encore.

Jusqu'à la fin de sa vie, elle se fait mendiante sur les routes de France pour rembourser ceux qui lui avaient fait confiance.

A sa mort, le 9 février 1862, elle a pour tout bagage un certificat d'indigence.

On lui demande un jour comment elle peut résister à tant de douleurs.
Elle a alors cette réponse en montrant Jésus en Croix :

« Je l'ai regardé, je l'ai aimé, je l'ai compris ; c'est pourquoi je pardonne tout ».

Un autre jour, un prélat haut placé reproche à Pauline son désir « de faire un saint du premier venu ».
Elle répond énergiquement :

« Quant à mon désir de faire un saint du premier venu, c'est-à-dire un enfant de Dieu, du dernier d'entre mes frères, je ne saurais m'en repentir ; car c'est le désir de Jésus-Christ lui-même, qui est né, qui a vécu et qui est mort dans la souffrance, afin qu'aucun de ses petits ne périsse !... »

Compléments

 2012 Année jubilaire Pauline Jaricot organisée par les Oeuvres Pontificales Missionnaires voir ici

Posté par saintsdefrance à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


samedi 24 mars 2012

En fréquentant les saints vous grandirez dans la connaissance du Christ

ROME, samedi 24 mars 2012 (ZENIT.org)

Un grand rassemblement des diocèses de France réunit en effet autour des évêques 2 600 participants, ces samedi 24 et dimanche 25 mars, pour préparer le 50ème anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II. 

Message de Benoît XVI aux catholiques de France

réunis à Lourdes pour les 50 ans de Vatican II

Chers frères et sœurs de France,

C'est une grande joie pour moi de pouvoir vous adresser mon salut chaleureux à  vous qui êtes venus nombreux, à Lourdes, en réponse a l’appel de vos Évêques, pour célébrer le cinquantième anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II.
Je vous rejoins par la prière et par le cœur dans la démarche de foi que vous accomplissez auprès de la grotte de Massabielle.

Le Concile Vatican II a été et demeure un authentique signe de Dieu pour notre temps.
Si nous savons le lire et le recevoir à l’intérieur de la Tradition de l'Église et sous la direction sûre du Magistère, il deviendra toujours plus une grande force pour l'avenir de l'Église.
Aussi, je souhaite vivement que cet anniversaire soit, pour vous et pour toute l'Église qui est en France, l'occasion d'un renouveau spirituel et pastoral.
En effet, il nous est ainsi donné de pouvoir mieux connaître les textes que les Pères Conciliaires nous ont laissés en héritage et qui n'ont rien perdu de leur valeur, afin de les assimiler et d'en faire produire des fruits pour aujourd'hui.

Ce renouveau, qui se situe dans la continuité, prend de multiples formes ;et l'année de la foi, que j'ai voulu proposer à toute l'Église en cette occasion, doit permettre de rendre notre foi plus consciente et de raviver notre adhésion à l'Évangile.
Cela demande une ouverture toujours plus grande à la personne du Christ, en retrouvant notamment le goût de la Parole de Dieu, pour réaliser une conversion profonde de notre cœur et aller par les routes du monde proclamer l'Évangile de l'espérance aux hommes et aux femmes de notre temps, dans un dialogue respectueux avec tous.
Que ce temps de grâce permette aussi de consolider la communion à l'intérieur de la grande famille qu'est l'Église catholique et contribue à restaurer l'unité entre tous les chrétiens, ce qui fut l'un des objectifs principaux du Concile.

Le renouveau de l'Église passe aussi à travers le témoignage offert par la vie des chrétiens eux-mêmes pour que resplendisse la Parole de vérité que le Seigneur nous a laissée.
Chers amis, en fréquentant les témoins de la foi, comme sainte Bernadette, l'humble voyante de Lourdes, Pauline Jaricot qui a suscité dans l'Église un nouvel élan missionnaire et tant d'autres, qui ont germé de la terre de France, vous grandirez dans la connaissance du Christ.
Par leur service de Dieu et de leurs frères, ces hommes et ces femmes nous montrent combien la foi est un acte personnel et communautaire, qui implique aussi un témoignage et un engagement publics que nous ne pouvons négliger !
Sainte Jeanne d'Arc, dont nous célébrons cette année le sixième centenaire de la naissance, en est un exemple lumineux, elle qui a voulu porter l'Évangile au cœur des réalités les plus dramatiques de l'histoire et de l'Église de son temps.

Redécouvrir la joie de croire et l'enthousiasme de communiquer la force et la beauté de la foi est un enjeu essentiel de la nouvelle évangélisation à laquelle est conviée toute l'Église. Mettez-vous en route sans crainte pour conduire les hommes et les femmes de votre pays vers l'amitié avec le Christ !

Chers Frères et Sœurs, que la Vierge Immaculée, Notre-Dame de Lourdes, qui a eu un rôle si important dans le mystère du Salut, soit aussi pour vous une lumière sur la route qui conduit vers le Christ ; qu'elle vous aide à grandir dans la foi. À vous tous, Évêques et fidèles, pèlerins de Lourdes, et à vous frères et sœurs de France qui êtes unis à nous par la radio ou la télévision, j'adresse de grand cœur une affectueuse Bénédiction Apostolique !